Investissement locatif : quel est le rendement d’un parking ?

Investir dans un parking permet de profiter de plusieurs avantages dont une gestion simplifiée, une demande constante, un rendement intéressant. Oui, cela peut être avantageux, mais ce n’est pas toujours le cas. Tout dépend du prix d’achat, des loyers et des dépenses. Pour connaître le rendement, il faut faire un peu de calculs.

A lire en complément : Nouvelles technologies : où investir son argent ?

Le rendement brut et net d’un parking par an

Des billets en eurosLe rendement brut d’un investissement locatif en parking est la rentabilité sans les frais, impôts, charges, et autres. Pour faire le calcul, vous devez prendre les loyers annuels et les diviser par les investissements que vous avez faits. Quant au rendement net, il faut calculer le bénéfice net (loyers moins frais). Divisez ensuite le résultat par l’investissement.

Prenons un exemple. Disons que l’investissement est de 20 000 €, les loyers de 2 000 € par an et les frais de 100 € par an. Le bénéfice net est de 1 900 €/an (2 000 € loyers – 100 € frais). Le rendement net est de 10 % (1 900 €/20 000 €). Sachez toutefois qu’outre les frais, il y a les charges et les impôts. Pour calculer le rendement net final, il faut prendre en compte ces points.

Avez-vous vu cela : Investir à des fins lucratives : Quel est le meilleur choix ?

Le rendement net d’un parking après charges et impôts : ce qu’il faut prendre en compte

Quelques pièces de monnaie Pour calculer le rendement net final de votre investissement locatif d’un parking, vous devez prendre en compte l’impôt et les prélèvements sociaux. Pour l’impôt, tout dépend du régime foncier choisi.

Régime micro foncier pour des charges de moins de 30 %

Pour connaître l’impôt, vous devez calculer la base d’imposition. Pour un régime micro foncier, vous pourrez bénéficier d’un abattement forfaitaire de 30 %. Si les loyers sont donc de 1 000 €, vous pouvez enlever les 300 € et ne calculer l’impôt que sur les 700 € restants.

Régime réel pour des charges de plus de 30 %

Si vos charges dépassent de plus de 30 %, le régime réel pourra vous convenir. Vous devez déduire toutes vos charges. Le taux d’imposition dépend ensuite de ces derniers. Ce taux va de 0 à 40 %.

Les prélèvements sociaux

Les prélèvements sociaux sont aussi à prendre en compte. Le taux dépend de la loi de finances. En 2018 par exemple, le taux a atteint les 17,2 %. Cela signifie qu’avec 1 000 € d’imposition, vous devez payer des prélèvements sociaux qui atteignent les 172 €.

Calcul final du rendement d’un investissement locatif d’un parking

Une calculatricePour conclure, pour connaître le rendement d’un investissement locatif en parking, il faut enlever les charges, les impôts et les prélèvements sociaux. Le reste sera le rendement. Prenons un exemple.

Disons que vous avez investi 12 000 € en parking, que vous gagnez des loyers de 1 200 € par an, que vos charges s’élèvent à 100 € par an, la taxe foncière atteint les 120 €. Disons que l’imposition sur le revenu est de 15 %, sans oublier les 17,2 % de prélèvements sociaux. En somme, vous avez :
· Rendement brut : 1 200 € (loyers)/12 000 € (investissement) = 10 %
· Rendement net : 1 200 € (loyers) – 100 € (charges)/12 000 € (investissement) = 9 %
· Rendement net final : 1 200 € – 100 € – (1 200 € – 120 € x 17,2 %) – (1 200 € – 120 x 14 %)/12 000 € = 1 100 – 185,76 – 151,2 /12 000 = 6,3 %